-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Terre

La Composante Terre est la plus importante en termes d’effectifs. Elle se compose de deux brigades avec une unité d’artillerie, deux bataillons du génie et des troupes de reconnaissance. Trois unités logistiques et trois groupes de télécommunication (CIS), ainsi que quatre camps d’entraînement et un centre de formation destiné aux troupes terrestres complètent la liste.

Au total, 12.000 hommes et femmes y travaillent. Leur mission est de se préparer et de s’entraîner pour les missions à l’étranger. La Composante Terre envoie en permanence des centaines de militaires dans le monde, sur terre comme en mer : coaching en Afghanistan, déminage au Liban, formation en République démocratique du Congo (RDC) et au Burundi, sécurité au Mali, embarquement sur navires…

La Composante Terre et ses 35 unités sont impliquées dans de nombreuses opérations internationales et effectuent un large éventail de missions. Sur le territoire belge également, les troupes terrestres offrent un appui à la population et assurent la défense du pays.

Leur devise est With people, amongst people parce qu’un militaire de la Composante Terre est toujours sur le terrain et au cœur des conflits. Avec ses collègues, il est en contact direct avec civils et opposants. Sa mission est un défi permanent.

articles récents

UNIFIL a 36 ans

Le 36e anniversaire d’UNIFIL (United Nations Interim Forces in Lebanon) a été fêté le mercredi 19 mars au quartier général des troupes de l’ONU à Nagoura au Liban.
Recherches plus approfondies à l’aide d’une grue.

Des centaines de projectiles déterrés à Moorslede

Le Service d’Enlèvement et de Destruction d’Engins Explosifs (SEDEE) a dégagé des engins explosifs chimiques de la Première Guerre mondiale. L’opération a commencé le 25 février 2014 et touche aujourd’hui à sa fin. Le résultat parle de lui-même : il s'agit de la plus importante découverte jamais faite en Belgique.

Travail en coulisse au Liban

La mission de déminage reste la priorité pour les militaires au Liban. Le travail en coulisse n’en est pas moins important.
Le Bataillon Artillerie fait montre de ses capacités

« Coopérer est une nécessité »

Le Bataillon artillerie, le groupe de combat de l’Union européenne et le Centre d’entraînement de Parachutistes sont trois projets belgo-néerlandais. Le général-major Hubert De Vos et le chef de la Force terrestre néerlandaise ont rendu visite à ces structures communes, du 11 au 13 mars 2014.

Le Bataillon Bevrijding-5 Linie offre 3.000 euros aux bonnes œuvres

Le 26 février 2014, le lieutenant-colonel breveté d’état-major Christiaan Vanhove, chef de corps du bataillon medium Bevrijding- 5 Linie a offert, au nom de l’unité, trois chèques d’une valeur totale de 3.000 euros aux trois institutions sociales soutenues par l’unité. Ces institutions sont De Steiger, Huize Levensruimte et Evons vzw.

Pages