-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Marine

Grâce à la Composante Marine, le pavillon belge croise sur toutes les mers du globe. Du patrouilleur à la frégate, des eaux territoriales à l'océan Indien en passant par la mer Baltique, nos équipages démontrent que polyvalence rime avec compétence et reconnaissance.

Nos deux porte-drapeaux, les frégates Léopold I et Louise-Marie, emmènent une flotte expérimentée composée de plusieurs chasseurs de mines, d'un navire de commandement et d'appui logistique, d'un navire pour l'écolage ou encore d'une plateforme dédiée à la recherche océanographique.

Ces dernières années, les frégates belges ont prouvé leur professionnalisme au cours de diverses participations à l'opération Atalanta. Celle-ci vise à protéger les navires marchands de la piraterie organisée au large de la Somalie et devant la Corne de l'Afrique.

Tous les ans, des chasseurs de mines belges participent à une campagne de déminage de l’OTAN réalisée par une escadre internationale des côtes baltes à la Méditerranée.

Des militaires belges de la Marine occupent des postes au sein des états-majors des différentes opérations maritimes internationales

articles récents

Patrouilles et formations dans le Golfe de Guinée

À quelque 30 kilomètres de la côte de l’Afrique de l’Ouest, des militaires ghanéens prennent d’assaut la frégate belge Léopold I. Du 19 au 27 mars, le navire fait office de plateforme d’entraînement pour les marines locales.

« Continuous Training » de l’équipe VSW au barrage de L’Eau d’Heure

Dans le cadre du Continous Training de la capacité de lutte contre les mines en eaux peu profondes (VSW : Very Shallow Water Mine Counter Measures), une équipe s’est rendue au Lac de L’Eau d’Heure afin d’exécuter un exercice d’une semaine (du 16 au 20 mars) avec le Remus 100, petit véhicule autonome sous-marin équipé d’un sonar.

Le commandant de la Composante Marine prend le pouls de la situation sur le Léopold I

La frégate belge Léopold I est amarrée entre des conteneurs colorés dans le port de la ville béninoise de Cotonou. Les 150 membres d’équipage se joindront à la Marine locale afin de lutter contre la piraterie.

Engagement opérationnel d’un chasseur de mines dans la Manche

Quelque 45 militaires belges embarqueront à bord du chasseur de mines Lobelia. Le navire sera engagé dans la Manche, au large des côtes françaises, du 23 au 31 mars, afin de participer à une opération internationale de déminage.

Deux escadres de l'OTAN au large des côtes belgo-néerlandaises.

Fait exceptionnel, deux escadres de lutte contre les mines de l'OTAN se trouvaient ce week-end au large des côtes belges.

Pages