-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Marine

Grâce à la Composante Marine, le pavillon belge croise sur toutes les mers du globe. Du patrouilleur à la frégate, des eaux territoriales à l'océan Indien en passant par la mer Baltique, nos équipages démontrent que polyvalence rime avec compétence et reconnaissance.

Nos deux porte-drapeaux, les frégates Léopold I et Louise-Marie, emmènent une flotte expérimentée composée de plusieurs chasseurs de mines, d'un navire de commandement et d'appui logistique, d'un navire pour l'écolage ou encore d'une plateforme dédiée à la recherche océanographique.

Ces dernières années, les frégates belges ont prouvé leur professionnalisme au cours de diverses participations à l'opération Atalanta. Celle-ci vise à protéger les navires marchands de la piraterie organisée au large de la Somalie et devant la Corne de l'Afrique.

Tous les ans, des chasseurs de mines belges participent à une campagne de déminage de l’OTAN réalisée par une escadre internationale des côtes baltes à la Méditerranée.

Des militaires belges de la Marine occupent des postes au sein des états-majors des différentes opérations maritimes internationales

articles récents

Le Service Technique Binational : une belle réussite

Six mois après la mise en service du Service Technique Binational (n.d.l.r. BTS pour Belgische en Nederlandse Technische Dienst), force est de constater que le rapport/ratio entre le personnel navigant et le personnel à terre s’est considérablement amélioré. La collaboration est exemplaire, non seulement parce qu’elle a été pensée comme telle mais parce que les bonnes personnes sont à la bonne place. Ce service est incontestablement bénéfique pour les deux parties.

La Défense présente ses opérations 2017

La Défense a dévoilé sa perspective opérationnelle 2017 lors d’une conférence de presse donnée au Quartier Reine Elisabeth à Evere le 17 janvier 2017. La conférence a débuté par un aperçu des opérations extérieures de 2016, sans oublier l’engagement sur le territoire national.

Carton plein pour les nouveaux plongeurs démineurs

C'est par un vendredi 13 tempétueux que les plongeurs belges et néerlandais ont terminé leur formation Underwater Clearance 2 afin de se spécialiser dans la neutralisation d'engins explosifs sous-marins. Tous les officiers et sous-officiers des deux marines ont dès lors reçu leur brevet et sont maintenant plongeurs démineurs à part entière.

Les Forces spéciales devant la côte belge

Cette semaine, une équipe des Forces spéciales belges est montée à bord du navire garde-côte P902 Pollux afin de tester divers exercices d'infiltration de nuit au large de la côte belge. Normalement, ses membres opèrent toujours dans l'ombre, par nécessité pour eux-mêmes et leurs familles, mais aussi à cause des opérations délicates qu’ils doivent effectuer fréquemment.

L’action Royale IBIS dispose à nouveau d’un navire d’écolage

Pour la première fois depuis 25 ans, l’action royale IBIS dispose à nouveau de son propre navire d’écolage, le Lady Grey. Ce dernier venu succède aux navires IBIS I (1906-1937), au yacht à vapeur La Crevette (1906-1918), au Johann-Marie (1907-1911) et à plusieurs chaloupes de pêche qui ont succédé au O1 Fabiola (1964-1969), offert comme cadeau de mariage au couple royal par la ville d’Ostende. Un ancien bateau de rade acquis dans les années septante vient compléter la liste.

Pages