-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Composante Air

La Composante Air se caractérise par la haute technicité de ses avions et l’efficacité de ses missions à travers le monde. Nos appareils sont sollicités pour des vols d'interdiction aérienne, de bombardement ciblé, d'appui aérien rapproché, de police de l'air, de transport d'aide humanitaire, de formation internationale ou d'aide à la nation. Nos avions et hélicoptères œuvrent où leur présence est requise, parfois dans des délais extrêmement courts.

Les exemples concrets ne manquent pas. En Afghanistan, six F-16 décollent de la base aérienne de Kandahar pour appuyer les troupes terrestres de l'ISAF. En 2011, six autres F-16 participaient à la défense des populations civiles victimes du régime autoritaire de Kadhafi. En Afrique centrale, nos C-130 peuvent être déployés pour l'évacuation des Occidentaux lors de crises locales sérieuses. En Belgique, depuis des dizaines d'années, des milliers de personnes doivent la vie à nos fidèles Sea King. La Défense en est fière !

Spécialistes civils et militaires s’investissent en permanence sur chaque appareil : pilotes, techniciens, électromécaniciens, contrôleurs aériens, ingénieurs, spécialistes en avionique, commandos de l'air, personnel administratif et logisticiens donnent tous le meilleur d'eux-mêmes. Si l'un de ces maillons vient à faillir, la chaîne et la mission peuvent être compromises. Raison pour laquelle la motivation, le professionnalisme et la solidarité sont des valeurs primordiales à la Composante Air.

articles récents

Deux mois en solitaire pour une bonne cause

Le port de plaisance de Nieuport était le point de départ choisi par le navigateur Ruben Donné pour son grand départ en solitaire de 60 jours à travers l’océan Atlantique. Grâce à ce périple, Ruben souhaite sensibiliser le public à la sclérose en plaques.

1160 nouvelles recrues en 2017 à la Défense

La Défense a annoncé ce mardi 4 octobre à Anvers son plan de recrutement pour 2017 lors d'une conférence de presse en présence du Ministre de la Défense Steven Vandeput et du Bourgmestre d'Anvers Bart De Wever. Cette année encore, la Défense s'attèle à recruter des jeunes et particulièrement... des femmes.

La Défense dans le monde : appui au combat, formation, soins médicaux et plus encore

Le point presse dédié aux opérations de la Défense ce vendredi 30 septembre 2016 s’est particulièrement penché sur l’opération Desert Falcon (ODF). Les missions menées par les F-16 belges en Irak et en Syrie sont au cœur de l’actualité, et la Défense s’est expliquée en détails sur le déroulement de cette opération, ses enjeux et résultats.

Protections aériennes et terrestres permanentes

Chaque jour s’enchaînent les missions de vol pour le détachement de F-16 en opération Desert Falcon au Moyen-Orient. Rien que la préparation, le vol et le débriefing prennent douze heures. Pour que le détachement puisse se focaliser sur les missions, une équipe néerlandaise se consacre à un aspect en soi très important : la protection de la base.

« Chacun contribue à l’opération Desert Falcon »

Dans le cadre de la lutte contre Daesh, la Défense a envoyé six de ses F-16 vers le Moyen-Orient fin juin 2016. Chaque jour au quartier-général, un pilote expérimenté passe au crible les missions assignées au Belges, les unes après les autres. L’opération est intense et exigeante tant pour l’homme que la machine. « Nous sommes 99 au total », déclare le chef de détachement. « Et chacun a de quoi faire. »

Pages