-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La frégate Louise-Marie vient en aide à 118 réfugiés près de la côte libyenne

La frégate Louise-Marie vient en aide à 118 réfugiés près de la côte libyenne

Jeudi 29 juin  au matin, un avion de l’Union européenne aperçoit lors d’un vol de patrouille une embarcation en caoutchouc de 15 mètres avec environ 120 personnes à son bord, près de la côte libyenne. La frégate Louise-Marie se trouve alors à 40 milles nautiques de là et est le navire le plus proche de l’embarcation. Elle reçoit l’ordre du quartier général d’EUNAVFORMED Sophia de réaliser une opération de sauvetage. En début d'après-midi, l'équipage de la frégate commence à emmener les occupants à bord avec ses deux zodiacs. Au bout de deux heures, tous les 118 réfugiés, dont un nouveau-né d'une semaine, trois jeunes enfants, quatre adolescentes et six femmes sont secourus. L’embarcation est embarquée pour empêcher sa réutilisation.

 Ce canot en caoutchouc, de qualité douteuse, se trouvait à 30 milles de la côte libyenne. Il disposait de carburant mais il n’y avait pas de gilets de sauvetage. Les 118 personnes proviennent principalement de Guinée-Conakry, du Mali et de Côte-d'Ivoire, et sont en bonne santé. Ils reçoivent à bord de la frégate de la nourriture des boissons et des vêtements propres. En outre, un rapide contrôle médical est réalisé. Les rescapés seront transférés vers un navire de Frontex qui les emmènera vers un port sûr.

 Le Louise-Marie reprendra alors sa mission de la lutte contre les trafiquants d’êtres humains et d’armes.