-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Entrainement tropical au Gabon : focus sur les opérations spéciales de demain

Entrainement tropical au Gabon : focus sur les opérations spéciales de demain

La Brigade légère s'entrainera du 15 septembre au 15 octobre au Gabon. Durant cet exercice, près de 800 militaires des composantes Terre, Air et Médicale se déploieront au cœur de l'Afrique.

Focus sur les opérations spéciales

Durant Tropical Storm 2017, les bataillons para-commandos de la Brigade légère s'entraineront en alternance dans différentes localités gabonaises. Une attention particulière de l'exercice se focalisera autour des opérations spéciales et des tactiques spécifiques des para-commandos dans les conditions climatologiques propres à l'Afrique.

Composante Terre, Air, Médicale

Durant Tropical Storm 2017, les unités des composantes Terre, Air et Médicale s'entraineront ensemble. Les militaires pourront tester et entraîner conjointement leurs spécialités dans un environnement rigoureux.

Les unités de la composante Terre se concentreront sur les opérations spéciales dans un climat tropical. La composante Air s'occupera de tous les transports de personnel et de matériel. Elle s'entrainera par ailleurs intensivement avec des C-130, des A-109 et des NH-90. Il s'agira pour cet hélicoptère de son premier déploiement à l'étranger, en préparation d'une éventuelle mise en œuvre opérationnelle au Mali sur décision politique.

La composante Médicale est indispensable. Elle livre un appui médical à tous les militaires déployés. En outre, ces militaires s'entrainent aux procédures spécialement mises en place sous les tropiques.

International

L'exercice se déroule en étroite coopération avec les autorités civiles et militaires gabonaises. Durant l'exercice, des instructeurs belges formeront des parachutistes gabonais. Ils réaliseront leur premier saut depuis des C-130 belges. D'autres militaires gabonais, intégrés dans les compagnies belges, participeront à nouveau à des exercices tactiques.

Nos équipes d'information feront en sorte que les populations locales sachent ce qui se déroule dans leurs alentours directs.

L'Armée française assure un appui logistique en mettant à disposition des infrastructures à Libreville. Les Français encadreront également les exercices de survie dans la forêt tropicale et les mangroves gabonaises depuis leur « Centre d'aguerrissement outre-mer et étranger » (CAOME).

Quelques chiffres utiles

  • +/- 800 militaires belges
  • 150 véhicules (camions, ambulances...) et remorques (groupes électrogènes...)
  • 3 avions C-130
  • 2 hélicoptères A-109
  • 2 hélicoptères NH90
  • 13 bateaux types Zodiacs
  • 10.000 rations de combat
  • +/- 3.5 tonnes de munitions