-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Visite du ministre de la Défense en Estonie

Visite du ministre de la Défense en Estonie

 

Le ministre de la Défense Steven Vandeput était en voyage en Estonie ces 26 et 27 avril accompagné de parlementaires, membres de la Commission Défense. Outre une rencontre avec ses homologues estoniens, la délégation a rencontré le contingent militaire  belge cantonné à Ämari avec quatre F-16.

Après une visite au Parlement estonien, le ministre s’est rendu au Centre de Défense de l’OTAN (Cooperative Cyber Defence of Excellence) à Tallinn. Il s’agit d’une organisation militaire internationale qui se focalise sur la recherche, le développement ainsi que sur la consultation et les exercices dans le domaine de la cyber-sécurité. Elle regroupe des experts de divers pays (France, Allemagne, Italie, Turquie…).

Dans le cadre du développement de l’aspect cyber- Defence et Intelligence, le ministre a introduit le dossier pour l’adhésion de la Belgique à cette organisation dans un avenir proche avec un expert technicien sur place. 

Le ministre ne pouvait se rendre en Estonie sans passer par la base aérienne d’Ämari où une cinquantaine de militaires belges sont actuellement cantonnés. Dans le cadre de la mission de police aérienne de l’OTAN Enhanced Air Policing Mission, quatre F-16 assurent la surveillance de l’espace aérien balte.

En effet, la force aérienne estonienne ne compte actuellement que 400 militaires et dispose seulement de petits hélicoptères et avions. « Les Russes réalisent assez régulièrement des incursions dans l’espace aérien balte », explique l’un des pilotes. « Ils n’ont pas forcément un comportement agressif. La plupart du temps, ils ne donnent aucune indication concernant leur plan de vol et n’allument pas leur transpondeur. Avec nos chasseurs, nous devons donc les identifier et observer leurs activités en vol. »

La Belgique participe à cette mission de surveillance depuis le début de la mission de « police aérienne » en 2004. Le ministre a d’ailleurs annoncé la reconduite de la mission pour la fin de l’année 2017 avec un détachement  belge, sous réserve de l’accord du parlement.

Arrivés en janvier dernier, les F-16 ont effectué quelque 100 heures de vol par mois comportant 87 sorties dont 12 concernaient des interceptions d’avions russes. Le détachement rentrera en Belgique ce vendredi 29 avril.

Cette visite a permis aux membres de la Commission Défense de rencontrer les militaires et surtout de s’assurer de l’utilité de nos F-16 à l’étranger. Même si certains restent sceptiques quant au prochain remplacement des avions de chasse, la plupart semblait convaincu de l’importance de la participation de la Belgique à de telles missions.