-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Une cage en acier familiarise les militaires aux crashes d’hélicoptères

Une cage en acier familiarise les militaires aux crashes d’hélicoptères

 

Depuis une dizaine d'années, la Marine royale néerlandaise entraîne son personnel aux accidents d'hélicoptères en mer. Les militaires belges suivent également cette formation depuis peu. La piscine militaire de Den Helder est effectivement dotée d'une cage en acier et d'un canot de sauvetage.

Une quarantaine de militaires belges se sont rassemblés en tenue de combat à la piscine du Nieuwe Haven, la base navale de Den Helder. Au-dessus de l'eau est suspendue une cage métallique, et non loin, vogue au gré des flots un canot de sauvetage orange.

« C'est dans cette piscine que nous accueillons depuis 20 ans des militaires de la Marine néerlandaise », explique le sergent Hessel van der Zee, instructeur en éducation physique et sports auprès de la Défense néerlandaise. Avec son équipe d'instructeurs spécialisés en techniques de natation et de survie en mer, il veille à la bonne conduite de chaque exercice d'heliditching. « Nous accueillons aussi des militaires belges depuis peu, en particulier des para-commandos et des hommes des forces spéciales. Car lors des exercices et des opérations, ils effectuent fréquemment leurs déplacements par hélicoptère. »

Un à un, les militaires entrent dans la cage. La première immersion sert uniquement à faire découvrir l'infrastructure. La cage touche le fond de la piscine à presque quatre mètres de profondeur. Les militaires sortent un à un de la cage par la porte. Mais à chaque immersion, l'instructeur rendra les opérations un peu plus compliquées.

« Nous les faisons ensuite sortir par les fenêtres, puis leur donnons une arme en bois avant qu'ils ne sortent eux-mêmes les yeux bandés » explique l'instructeur van der Zee. « Nous faisons tout pour rendre l'exercice conforme à la réalité. Nous espérons ainsi que cela sauvera des vies si un hélicoptère s'abîme en mer. »

Expérimenter comment sortir rapidement de l'eau et surtout comment réagir, sont les lignes directrices de la formation SOLAS (heliditching en safety of life at sea). De l'autre côté de la piscine, les militaires apprennent comment grimper dans le canot de sauvetage orange et comment aider les autres à monter.

On leur enseigne également les techniques permettant de parcourir de grandes distances avec un gilet de sauvetage. « En fin de compte, tout cet exercice est destiné à apprendre la survie en mer et en équipe », conclut le sergent Hessel van der Zee.