-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Un arc-en-ciel aux couleurs camouflage

Un arc-en-ciel aux couleurs camouflage

 

Ce mardi 17 mai est célébrée la Journée Internationale contre l'homophobie et la transphobie. Mais qu'en est-il à la Défense ? Récemment, le major Joris Gilleir fondait avec trois autres collègues l'asbl Belgian Defence Rainbow Community (BELDEFRAC).

L'asbl BELDEFRAC veut aider la Défense à mettre en pratique sa politique en matière de diversité. Elle le fait d'une part par la mise en place d'une plate-forme de réseau afin de briser l'isolement dans lequel se trouve le personnel LGBT (lesbien, gay, bisexuel et transgenres). D'autre part, elle veut sensibiliser les employés de la Défense sur des thèmes comme la diversité, les orientations sexuelles et le transgenre.

En dépit des politiques non discriminatoires révélées en 2014, 45% des militaires belges dévoilent leur orientation sexuelle à leurs supérieurs immédiats et 30% sont muet à ce sujet vis-à-vis de leurs collègues directs. Les LGTB se sentent souvent exclus et n'osent pas participer pleinement à la vie de groupe dans leur unité, leur service ou leur équipe.

« L'armée belge a établi une telle politique, mais elle n'est pas vraiment appliquée. » explique le major Gilleir « Il ne suffit pas de l'édicter : elle doit également être soutenue par la base. BELDEFRAC peut y contribuer. »

Le réseau ne traite pas les plaintes relatives à la discrimination, les comportements homophobes et transphobes, mais se réfère au service de gestion des plaintes et des réclamations. L'association n'est pas un lobby ni un groupe de pression. Elle veut se présenter comme partenaire constructif pour la Défense en fournissant un soutien aux collègues qui viennent avec des questions.

Comment prendre contact ?

Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations, consultez d'abord le site de l'ASBL BELDEFRAC. Vous pouvez également contacter directement l'ASBL par courriel.