-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Travail des militaires belges au Liban rentable

Travail des militaires belges au Liban rentable


Depuis sept ans déjà, nos démineurs belges sont actifs au Liban dans le cadre d'UNIFIL, une opération des Nations Unies. Durant cette période, les 5.346 militaires ayant pris part à cette action ont déminé 178,1 hectares.

Les trois premières années consistaient en une mission de détection des mines dans les zones de combat. Durant cette période initiale, les Belges ont détruit 13.393 mines sur 177,2 hectares. Depuis lors, ils sont essentiellement actifs sur la ligne de démarcation entre Israël et le Liban où ils rendent les mines inoffensives.

Sur les quatre dernières années, 8.245 m² ont ainsi été déminés et 198 mines antipersonnel ainsi que 31 mines antichar trouvées et détruites.

« Aussi longtemps que le travail des Belges au Liban est rentable, la Défense choisira de prolonger la mission », souligne le ministre de la Défense et vice-premier Pieter De Crem. « Et cela pourrait se poursuivre jusqu'en mars 2014 selon une évaluation actuelle. » Un compte rendu est effectué tous les six mois et détermine si l'opération reste réalisable et sensée. Une telle appréciation peut mener à une demande formelle des Nations Unies de réorienter la contribution belge.

L'accord actuel concerne le déminage des 311 points sur la ligne de démarcation. Sur l'ensemble, 252 ont déjà été traités et 59 sont en phase de déminage. Le travail devrait être achevé d'ici la mi-2014.