-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Seconde phase de cours décentralisés au Mali

Seconde phase de cours décentralisés au Mali

 

En juin dernier, le premier Combined Mobile Advisory and Training Team (CMATT) avait été organisé à Ségou (Mali). Il s'agissait de formations décentralisées et dispensées par des formateurs de l'European Union Training Mission Mali (EUTM Mali). À la demande des autorités maliennes, un second CMATT est actuellement organisé à Kati avec plusieurs instructeurs belges.

Depuis le 17 octobre et jusqu'au 16 décembre, les instructeurs de l'EUTM sont présents dans le camp militaire de Kati (à 15 km au nord de Bamako) pour un second CMATT. Le lieutenant-colonel autrichien Marcus Sack est le commandant du CMATT. « Les objectifs de ces cours décentralisés sont multiples : soutenir le sommet Afrique-France, assister les forces armées maliennes, établir et maintenir une Quick Reaction Force (Force de réaction rapide) avec un poste de commandant afin de répondre à des événements sécuritaires. Afin d'accomplir tout cela, l'armée malienne a détaché une compagnie d'infanterie, un escadron armé et une équipe spécialisée d'observateurs, de personnel médical ou de patrouille. »

Durant huit semaines, les Forces Armées Maliennes (FAMa) sont ainsi formées dans différents domaines tels que la détection d'IED (Engins explosifs improvisés), l'appui médical au combat, les tactiques de combat urbain, les transmissions ou encore le tir. Au total, ce sont une quarantaine d'instructeurs européens qui forment près de 200 Maliens. Le principal effort étant de mettre en place une capacité et un rythme d'entraînement interne du niveau de la compagnie et des sections.

Jérôme est l'un des instructeurs belges. « Je m'occupe de la partie infanterie », explique le premier sergent-chef. « Avec un Espagnol et un Anglais, nous leur apprenons les bases de l'infanterie comme les réactions au contact, les techniques de combat urbain, la sécurisation de compounds, etc. »

Après une période de quatre mois d'appropriation et d'entraînement au sein même des FAMa, l'EUTM prévoit un second stage de six semaines de réentraînement et de conseils pour s'assurer que les techniques enseignées ont bel et bien été acquises et/ou dispenser des formations supplémentaires avant de réaliser une évaluation complète.