-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Record battu par les démineurs au Liban

Record battu par les démineurs au Liban

 

Les démineurs belges ont battu le record d’engins explosifs désamorcés par un détachement. Le lundi 12 mai, les Belges inscrivaient la soixantième mine à leur tableau de chasse, un cap jamais atteint depuis leur présence à At-Tiri. Le 15 mai, ils neutralisaient la septantième !

Les militaires sont actuellement dans le troisième mois de leur mission de déminage. Depuis le 12 mars, ils nettoient le Blue Point B75-1, un couloir qui mène à la Blue Line qui sépare le Liban d’Israël. Grâce à la configuration accidentée du terrain et aux allées qui traversent le champ de mines, les démineurs du 11 Bataillon Génie de Burcht trouvent, quotidiennement, au moins un engin explosif à neutraliser.

Le premier-soldat Sander Stroobant, un des démineurs, est fier de la prestation : « Certains détachements ont parfois découvert de deux à trois mines en quatre mois. Pour nous, c’est un peu différent », raconte-t-il. « Notre peloton est fier. Tout le monde apporte sa contribution. Chacun de nous a donc aussi neutralisé une mine. »

Son chef de section, le sergent Stijn Daenens, le confirme : « C’est certainement une grande satisfaction pour les démineurs d’avoir trouvé autant d’engins. Ils restent concentrés sur leur travail, car ils font exploser quelque chose chaque jour. » Les militaires sont conscients du danger, mais sont aussi bien formés. Avant leur déploiement au Liban, ils ont suivi une préparation de quatre mois en Belgique.

Le détachement BELUFIL 14-02 (Belgian-Luxembourg Forces in Lebanon) revient au pays fin juin. D’ici là, il ajoutera d’autres mines à son compteur.