-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Protection mobile et musclée de la Composante Air

Protection mobile et musclée de la Composante Air

 

Les air commandos ont terminé leur stage Air Mobile Protection Team (AMPT) ce 31 août avec la sécurisation d’un C-130. Ils l’ont accompagné dans ses missions du jour en étroite collaboration avec son équipage et protégé de quelques passagers assez remuants …

La Composante Air dispose de sa propre force protection, habituellement responsable de la protection d’une base aérienne. Avec la capacité AMPT, à laquelle ont accès les brevetés air commandos, elle comble un besoin de protection rapprochée pour des situations ne nécessitant pas le recours à des forces spéciales ou des pathfinders. Ces AMPT, petites équipes de deux à cinq personnes, travaillent en très étroite collaboration avec l’équipage et leur mission est la protection de celui-ci, de son appareil et de son cargo.

« Un AMPT peut s’avérer utile lorsque la base de destination n’est pas cent-pour-cent sûre », commence le lieutenant Philippe Maquet, responsable de la formation des air commandos. « Cela peut être le cas lors d’un risque terroriste, par exemple. Ou lorsque l’identité des passagers n’a pas eu le temps d’être vérifiée. Plusieurs situations peuvent créer une incertitude et une insécurité qui mettrait l’intégrité de l’aéronef ou de son équipage en danger. Les membres de l’AMPT sont là pour leur éviter tout danger. »

Les air commandos ont une formation plus poussée que l’Air Force Protection classique. Ils ont suivi des formations spécifiques de combat, avec ou sans arme à feu, mais également avec les mots et la gestuelle, et disposent de brevets de tir spécifique. Plusieurs sont tireurs d’élite, de Minimi, etc. Ils sont également à présent équipés de pistolets moins létaux, particulièrement adaptés à l’usage dans un avion.

Le stage de cette année, comme lors des années précédentes, est international. Cette année, deux Espagnols et deux Portugais y participent. Il s’agit de deux nations qui utilisent la capacité AMPT (nommée Raven au Portugal) depuis quelques années. Une équipe portugaise est par ailleurs actuellement présente avec le C-130 que le pays a déployé au Mali.

La Belgique n’a quant à elle encore jamais engagé cette capacité. « Nous avons cependant des équipes en stand-by en permanence », reprend le lieutenant Maquet. Ces équipes pourraient être attachées à un C-130 en opération humanitaire ou d’appui logistique à l’étranger, ou d’un A321 lors du transport de personnes requérant un certain niveau de sécurité. « Les hommes sont prêts à partir n’importe où et n’importe quand. »