-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Premiers missiles Spike tirés et coopération internationale renforcée

Premiers missiles Spike tirés et coopération internationale renforcée

 

Les premiers missiles Spike belges ont été tirés à Bergen-Hohne en Allemagne les 17 et 20 novembre derniers. Les instructeurs du Centre de compétence Terre et le 2 Bataillon de Commandos ont profité d'un camp de tir néerlandais et de l'expertise de ces derniers en missiles sol-sol du constructeur israélien Rafael.

Les derniers missiles Spike LR sont arrivés à la Défense durant le second semestre 2015. Ils ont enfin pu être testés dans des conditions réelles d'utilisation et ce, après un entraînement sur simulateurs intérieurs et extérieurs. « L'expérience a été très positive, tous les tirs s'étant très bien déroulés », déclare le capitaine Tim De Zitter, gestionnaire du matériel anti-fortification et antichar de la Composante Terre.

« Les instructeurs ont directement soumis le nouveau système d'armes à des scénarios contraignants, même s'ils ne disposaient que de quatre missiles sur place », poursuit-il. Le soutien de la Défense néerlandaise, par le partage de son expérience, couplé aux entraînements sur simulateurs leur ont permis de placer cette nouvelle acquisition directement dans des conditions réalistes.

Les instructeurs ont ensuite laissé le reste des tirs au 2 Bataillon de Commandos qui a également été très satisfait de cette nouvelle arme. Les para-commandos participaient à ce camp dans le cadre de leur préparation à la force de réaction rapide de l'OTAN (NRF) en 2016.

La NSPA (l'agence OTAN de soutien et d'acquisition) encadre des programmes de formation et de gestion des stocks entre les sept pays membres du Land Combat Missile Support Partneship Comittee Spike, à savoir : la Pologne, la Finlande, les Pays-Bas, l'Espagne, l'Allemagne, la Slovénie et la Belgique. Dans ce contexte, notre pays accueillera ses partenaires en mars 2016 à l'occasion d'un atelier technique Spike.