-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Nouveaux cadres pour les troupes de manœuvre

Nouveaux cadres pour les troupes de manœuvre

Les Journées des Troupes de Manœuvre se sont clôturées le mercredi 5 juin 2013 par la parade de fin de formation des futurs chefs de peloton et de section. Ils ont été félicités par les plus hautes autorités de la Composante Terre, réunies pour l'occasion au camp Bastin, à Arlon.

Fusionnées en 2012, la cavalerie et l'infanterie sont désormais unies sous l'appellation 'troupes de manœuvre'. « Le concept est unique et propre à la Belgique, il répond à l'évolution actuelle des opérations militaires », déclare le général-major Hubert De Vos, commandant de la Composante Terre. « Cette restructuration simplifie l'implémentation et accroît la qualité opérationnelle. »

« Se moderniser tout en perpétuant le savoir opérationnel de l'infanterie et de la cavalerie est l'objectif de cette formation », poursuit le doyen, le lieutenant-général Grosdent. Cette dernière est constamment analysée par des groupes de travail, ce qui permet aux unités de recevoir des cadres de qualité. Enjeu crucial selon le chef de corps, le lieutenant-colonel Pascal De Winne, qui assure que  « la formation est étudiée pour remplir les besoins actuels et futurs des light et medium brigades. »

La parade marquait la fin du Pillar 3, formation ultime du personnel-cadre des troupes de manœuvre. Cette formation professionnelle est très exigeante. « L'attrition est importante », explique le commandant Bart Van Dyck, commandant du département tactique. « Seuls une cinquantaine de candidats sont arrivés au terme. » Après plus de dix mois de formation, ils sont finalement intégrés en tant que chef de peloton ou de section dans une unité opérationnelle.