-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Noël anticipé pour les Belges en Afghanistan

Noël anticipé pour les Belges en Afghanistan

 

Le ministre et le chef de la Défense ont rendu visite ce samedi 20 décembre au détachement belge de Mazar-e-Sharif dans le nord de l’Afghanistan. Comme chaque année, ils rencontrent les militaires qui sont déployés à l’étranger pendant la période des fêtes de fin d’année.

« C’est un plaisir pour moi d’être présent parmi vous ». Ainsi débute le discours de Steven Vandeput. « Je suis ministre de la Défense depuis deux mois maintenant. C’est la première fois que je viens ici et j’avais hâte de ce que j’allais découvrir. »

Il ne fut pas déçu car la soixantaine de Belges présents sur place avaient mis les bouchées doubles pour cette première visite afghane : explosions, démonstration de décontamination chimique ainsi qu’un exercice de détection et de destruction d’engins explosifs.

Mais cette rencontre n’était pas exclusivement orientée vers l’opérationnel. L’humain et le social y tenaient une place substantielle. « Je pense qu’il est important que le chef de la Défense, d’autres généraux et moi-même, soyons présents ici », explique le ministre Vandeput. « Nous savons combien la tâche des Belges est considérable. De plus, les fêtes de fin d’année approchent et tous souhaiteraient être auprès de leur famille. C’est pourquoi nous les remercions des sacrifices consentis sur le plan personnel. »

Cerise sur le gâteau, le général aviateur Gerard Van Caelenberge et le ministre Steven Vandeput avaient emporté leur hotte de Noël : ils ont  ainsi distribué un cadeau à chaque militaire sur place, histoire de témoigner leur sympathie à ce personnel loin de chez lui. « Normalement, on organise ces fêtes en famille », explique l’adjudant Henri Houillet, chef de liaison. « Mais nous sommes déployés dans un pays éloigné. Nous allons donc essayer de gérer cela le mieux possible et organiserons un repas commun pour Noël. »

Il reste actuellement une soixantaine de militaires belges en Afghanistan pour effectuer différentes tâches. Celles-ci comprennent :

  • l’assistance à l’état-major afghan ;
  • la gestion du CBRN (chimique, biologique, radiologique et nucléaire) comme la désinfection de l’équipement avant son rapatriement en Europe ;
  • la détection et la neutralisation d’engins explosifs improvisés ;
  • le soutien (administratif ou matériel  par exemple) des Belges sur le territoire afghan.