-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Mines, armes sournoises

Mines, armes sournoises

Par le biais de l'exposition photos « Mines, armes sournoises », le Musée de l'Armée met en exergue ce sujet grave et toujours actuel. Une cinquantaine de photos de l'ONU de victimes et de démineurs en action montrent les dégâts que provoquent ces armes sournoises.

L'exposition met l'accent sur l'engagement que la Belgique et l'ONU fournissent depuis la Seconde Guerre mondiale pour neutraliser les mines antipersonnel. Du Cambodge à la Lybie, en passant par le Vietnam, l'Afghanistan et l'Irak, les cinquante dernières années auront fait des centaines de milliers de victimes dans plus de dix pays.

À la fin des années nonante, 161 nations (dont la nôtre) ont signé le Traité d'Ottawa visant l'interdiction des mines antipersonnel. Elles s'engagent dans des programmes de conscientisation ainsi que l'aide et la revalidation des victimes.

Des tenues de déminage, des uniformes et des mines issues des collections du Musée de l'Armée et du Département Génie illustrent les opérations de déminage belges de la Seconde Guerre mondiale à nos jours.

L'exposition est réalisée avec le concours du ministère des Affaires Étrangères, du ministère de la Défense, du Service de la lutte antimines des Nations unies et d'Handicap International.