-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Militaires des unités d’appui également déployés dans les rues

Militaires des unités d’appui également déployés dans les rues

 

Depuis quelques mois, des militaires provenant d’unités d’appui patrouillent aux côtés de leurs collègues d’unités de combat dans le cadre de la mission de surveillance Vigilant Guardian (OVG). Ils représentent 10% du total déployé. Le 1er sergent Lisa déjà engagée à deux reprises, nous fait part de son expérience.

Son job quotidien consiste à prendre la responsabilité des communications de courtes et de longues distances (radio, satellite, etc.) ainsi que celle qui consiste à exploiter un centre de communication lors d’opérations à l’étranger. « Dans mon job quotidien, le contact avec la population est très limité », précise Lisa. « Il était donc intéressant d’être au contact des gens par le biais de cette mission de surveillance. »   

Afin d’être préparée pour cette mission, elle a reçu un entraînement approfondi étalé sur trois semaines. Cet entraînement s’est toutefois déroulé de manière interrompue afin de pouvoir encore effectuer des tâches primordiales. « Cela s’organisait en fonction du planning de notre unité, étant donné le maintien indispensable de nos systèmes de communication en dehors de l’opération OVG », explique Lisa.

Entre-temps, elle a déjà effectué deux missions de deux semaines. Elle est enchantée des réactions positives de la population : « La population apprécie réellement notre présence et vient souvent à notre rencontre afin de nous remercier », souligne-t-elle. La population n’est pas la seule satisfaite des militaires belges : « Notre présence a également une influence positive sur des actes de vandalisme et de criminalité. Les agents de SecuRail, le service de sécurité de la SNCB, nous ont confié avoir constaté une grande différence par rapport à il y a deux ans », complète-t-elle.

Lisa porte le béret gris des spécialistes en systèmes de communication et d’information (CIS). Avec ses collègues qui portent le béret bleu azur (logistique) et ceux qui portent le vert (personnel médical), tous élargissent la palette des couleurs visibles dans nos rues.