-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

L’homme derrière le navire sous les projecteurs

L’homme derrière le navire sous les projecteurs

 

De nombreuses personnes faisaient la file à l'entrée de la base navale de Zeebruges ce 4 octobre. Tous voulaient jeter un œil à la société de maintenance de la Composante Marine. C'était également la première fois que la Marine prenait part à la journée Découverte Entreprises du réseau flamand des entreprises, le VOKA.

« Les visiteurs suivent un parcours spécifique du début à la fin », déclare le capitaine de vaisseau Vincent Hap, coordinateur de l'événement. Entretemps, il nous conduit à travers le dédale de rubans rouge et blanc vers le premier atelier. « Le trajet conduit aux ateliers où nous réparons les moteurs, voiles, cordes et câbles. Nous montrons également nos appareils détecteurs de mines. Et comme cerise sur le gâteau ils peuvent voir le chantier naval de leurs propres yeux, où se trouve actuellement un de nos démineurs en réparation. »

Le capitaine de vaisseau Vincent Hap espère surtout attirer de jeunes techniciens vers un emploi dans la société de maintenance. Il veut également toucher le grand public. « Avec cette journée Découverte Entreprises nous espérons faire comprendre aux jeunes comme aux vieux ce que nous faisons derrière ces hautes clôtures de la base navale. Nous voulons montrer que la Défense est professionnelle et un endroit où il fait bon travailler. »

La journée Découverte Entreprises du VOKA a attiré pas moins de 650 000 personnes. Cet afflux s'est aussi fait remarquer à la base navale. C'est un va et vient constant de visiteurs. Parmi eux, Jelle Buys. Il a fait la route depuis Boortmeerbeek, au fin fond du Brabant Flamand, jusqu'à la côte pour voir le technicien au travail derrière le navire. « J'ai déjà beaucoup appris aujourd'hui », dit-il, « notamment sur le fonctionnement de la boussole, qui dévie toujours du nord magnétique. »

Kran De Schepper également est ravie d'avoir visité cette entreprise de maintenance de la Composante Marine. Elle espère entrer l'année prochaine à l'École Royale Militaire. « La Marine m'intéresse beaucoup. La liberté d'un navire en mer me parle beaucoup, et les missions que fait la Marine contribuent à la paix dans le monde. »