-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Les nouveaux navires de patrouille prennent forme

Les nouveaux navires de patrouille prennent forme

 

La construction de deux nouveaux navires de patrouille pour la marine a débuté mi-juin 2013. En ce moment, les constructeurs de la compagnie navale SOCARENAM assemblent les quatre parties de la coque.

La construction de ces navires dure 21 mois. « L'étude est déjà derrière nous et nous sommes occupés pour le moment avec la phase de montage », raconte Philippe Gobert, le président de la SOCARENAM. « Trente personnes travaillent à temps plein sur ce navire. » À la mi-octobre, les quatre blocs qui forment la coque passeront en cale sèche pour être assemblés. Le navire sera mis à l'eau en avril 2014.

Le constructeur naval SOCARENAM est implanté dans le port de Boulogne-Sur-Mer et dispose de 4.800 m² d'espace de construction. L'entreprise a plus de quarante années d'expérience et 240 navires à son actif. Les navires de patrouilles belges sont d'ailleurs calqués sur ceux construits pour la douane française.

Pourtant, cela reste un défi pour les constructeurs. « Ces bateaux doivent pouvoir atteindre une grande vitesse dans une mer agitée », poursuit Philippe Gobert. « Cela demande des capacités techniques spécifiques. Nous voulons également pouvoir exporter mondialement ce type de navire de patrouille. C'est pourquoi nous accordons une attention toute particulière à ces navires belges. »

Pendant toute la phase de construction, une équipe de la Direction Générale Material Resources a gardé un œil sur l'ouvrage. « Nous veillons à ce que le navire soit techniquement construit comme convenu dans le devis », explique le lieutenant de vaisseau Bjorn Vanhuysse. Il est l'officier de projet et, avec deux de ses collègues, il est en contact permanent avec l'entrepreneur français, les chefs de chantier et sa hiérarchie à Evere. « La connaissance que nous acquérons ici, sera certainement utile lors de l'entretien et de l'utilisation des navires. »

Pour le moment, l'assemblage se déroule comme prévu et la SOCARENAM pourra livrer le premier patrouilleur en juin 2014. Le deuxième suivra six mois plus tard.