-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Les démineurs achèvent leur travail sur un Blue Point

Les démineurs achèvent leur travail sur un Blue Point

 

Au Sud-Liban, les Belges ont achevé leur travail de déminage sur le Blue Point AP295, proche de la frontière avec Israël. Ils travaillent pour UNIFIL, la force ONU au Liban. Par le biais de points bleus, ils instaurent une ligne de démarcation, la Blue Line, entre le Liban et Israël.

Le vendredi 21 mars, soit exactement un mois après leur arrivée au Liban, le premier fait d’armes du détachement BELUFIL 14-02 est devenu réalité. Malgré le mauvais temps de ces dernières semaines, les démineurs belges auront réussi le nettoyage des mines et autres explosifs dans l’allée menant à la Blue Line.

Il reste encore une dernière tâche : délimiter clairement l’allée à l’aide de poteaux et clôturer avec du fil de fer. Les militaires, même si ce travail semble désagréable, l’exécutent avec le sourire et, chose importante, de manière rapide et concentrée.

Le major Patrick Eysermans, commandant du détachement belge au Liban, est un homme comblé. « Nos prédécesseurs ont commencé le travail début janvier sur ce Blue Point. Après approbation de nos démineurs par les Nations unies, nous avons poursuivi dès le 7 mars. Nous sommes naturellement fiers d’avoir pu terminer sans le moindre problème. »

Le prochain Blue Point sur lequel les Belges travailleront est le BP 75, situé près de la ville d’Houla, dans le sud-ouest du Liban. Les militaires se concentrent déjà sur leur prochaine tâche.