-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

L’équipe VSW se prépare à participer à de grands exercices

L’équipe VSW se prépare à participer à de grands exercices

 

L’équipe VSW qui démine les zones côtières et portuaires se prépare à participer au plus grand exercice de déminage de l’OTAN. Dans le cadre de cette préparation, l’équipe VSW s’entraînait du 13 au 17 février au lac de l’Eau d’Heure. L'équipe testait ses trois appareils de déminage REMUS pour la première fois.

L’équipe VSW (Very Shallow Water) de la Marine belge participera à différents exercices maritimes. Elle sera à bord du navire de soutien logistique Godetia et du chasseur de mines Primula lors de l’exercice international Mine Countermeasure Exercise Joint Warrior. Pendant l’opération BALTOPS, l’équipe VSW travaillera au large de la côte estonienne en mer Baltique.

En guise de préparation, l’équipe VSW s’est entrainée à manipuler ses trois appareils de déminage autonomes REMUS sur le lac de l’Eau d’Heure. Dans une zone de 660 mètres sur 500, divers paramètres ont été éprouvés afin de rendre la détection des mines plus rapide et plus efficiente. Tous les composants techniques ont été testés ainsi que les réactions des opérateurs REMUS. Très vite, il est apparu que le fond du lac était jonché d’objets divers. Une équipe du SEDEE de Meerdael était également présente pour prêter main forte et placer des mines d’exercices.

Le REMUS est un AUV (Autonomous Underwater Vessel), sonar mobile extrêmement efficient qui recherche des objets sur le fond via des ondes sonores. Il peut collecter des données hydrographiques jusqu’à 100 mètres de profondeur et être mis en œuvre pour des missions VSW comme des opérations amphibies, de protection portuaire, de soutien lors d’actions de sauvetage, d’études scientifiques et de détection de mines ou d’obstacles.

Cet appareil performant a une autonomie de 20 heures à une vitesse de 3 nœuds (5,5 km/h). Avant sa plongée, certains paramètres doivent être prédéfinis comme ses waypoints (direction et adaptation de la direction), sa profondeur ainsi que ses positions de départ et d’arrivée. Tout cela est consigné dans une sorte de carnet de bord et programmé dans l’ordinateur du REMUS. L’appareil est piloté en surface jusqu’à sa zone par une connexion wifi. Sur place, il exécute son programme en plongeant afin d’entamer sa mission.

L’équipe VSW se compose actuellement de six personnes sous la direction du maître principal Paul Coppens. Pendant les différents exercices, elle est divisée en groupes de deux personnes par navire. Le capitaine de vaisseau Carl Gilles, directeur des opérations de la Composante Marine est venu constater les possibilités du REMUS durant les opérations de déminage. 

Grace aux connaissances de l’équipe, la Marine a une grande expérience dans l'utilisation des AUV. Ces appareils intègreront les futurs chasseurs de mines prévus dès 2023.