-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Le Vlaardingen à l'école

Le Vlaardingen à l'école

 

L’équipage du chasseur de mines néerlandais Zr. Ms. Vlaardingen suit en ce moment des cours intensifs à la base navale de Zeebruges. Le MOST, centre d’entraînement belgo-néerlandais de déminage maritime, les prépare trois semaines durant à leur intégration au sein de la Nato Response Force (NRF) 2016.

Le programme d’exercice a été minutieusement élaboré par les membres du MOST (Mine countermeasures vessels Operational Sea Training). Ceux-ci ne planifient pas seulement minute après minute ce à quoi l’équipage du Vlaardingen va devoir faire face mais gardent aussi un œil sur la réaction des marins lorsqu’il s’agit de relever les défis.

Pendant l’exercice, le Zr. Ms. Vlaardingen est amarré dans le fictif Mostyland. Il y a un siècle déjà, ce pays prospère se séparait du Graindor. Mais le processus d’indépendance ne s’est pas déroulé sereinement pour le Mostyland qui a vu disparaître la région la plus riche de son territoire. En réponse, la marine graindorienne mina tous les accès aux ports du Mostyland. Aujourd’hui, le Zr. Ms. Vlaardingen reçoit donc la mission OTAN d’en libérer tous les accès.

Sa mission est rendue compliquée par les tensions croissantes qui se développent entre les deux camps. L’équipage doit donc faire face aux mécontentements des Graindoriens qui considèrent que le Vlaardingen viole leur territoire. Les manifestations commencent de manière anodine puis débouchent sur des tirs de tireurs embusqués qui prennent l’équipage à partie.

Quoiqu’il en soit, il semble que les marins s’acquittent de leur mission de manière tout à fait impressionnante. « C’est l’un des meilleurs équipages que nous ayons évalué ces dernières années » confie un collaborateur du MOST. « Le fait que ces hommes se soient déjà longuement entraînés par eux-mêmes, n’est certes pas étranger à  ce résultat. »