-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Le Louise Marie, fer de lance de la Marine

Le Louise Marie, fer de lance de la Marine

 

La frégate Louise Marie ralliera son port d’attache le vendredi 23 décembre après une participation de six semaines à l’opération Sophia de l’European Union Naval Force - Mediterranean (EUNAVFOR MED).

Cette opération vise à stopper le trafic d’êtres humains et, par la même occasion, à aider les réfugiés en détresse. La mission est déjà un succès. L'équipage a réussi à sauver 172 réfugiés et à livrer les passeurs présumés aux autorités de la garde côtière italienne. Cela, grâce à une observation intense de la côte libyenne.

En outre, la frégate était dotée d'un hélicoptère Alouette III (remplacé à l'avenir par l’hélicoptère Caïman), indispensable pour explorer les environs. Le Louise-Marie a démontré son aptitude à toutes les opérations, allant de la lutte contre la piraterie à la lutte contre les activités criminelles en mer ainsi que les missions de combat.

Depuis 2013, des centaines de milliers de migrants traversent la Méditerranée sur des embarcations souvent délabrées, à peine navigables. Initialement, la tâche de les accueillir incombait principalement à la garde côtière et à la marine italienne. Au fil du temps, la nécessité de former une flotte européenne analogue à l'opération Atalanta est devenue réalité. Pour la troisième fois, la Belgique a donc envoyé du personnel pour lutter contre cette situation inhumaine.

Grâce à son excellente préparation, l'ensemble de l'équipage a été impliqué dans l'accueil des migrants. Tous les migrants sont contrôlés médicalement, reçoivent des couvertures, de l'eau et de la nourriture. Tout le monde a dû se mettre à la tâche avec l'esprit de solidarité indispensable à bord d'un navire de la marine.

Le slogan du Louise-Marie est : Ad augusta per angusta (Vers le triomphe par des routes difficiles) particulièrement de mise lors de cette dernière opération !

Fin janvier 2017, la frégate partira à nouveau à destination des eaux norvégiennes au sein de l’escadre permanente de l’OTAN, le Standing NATO Maritime Group 1. En juillet, elle reprendra la direction de la Méditerranée pour participer à l’opération Sophia organisée par l’Union européenne.