-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Le Godetia revient de son aventure africaine

Le Godetia revient de son aventure africaine

 

Le navire de soutien logistique A960 Godetia a mis le cap sur la Belgique et est attendu le 18 décembre prochain dans son port d’attache de Zeebruges.

Le premier exercice auquel le navire a participé s’est déroulé dans les environs des Îles du Cap Vert. C’est en collaboration avec les garde-côtes américains que les équipes d'accostage des Cabo Verde Coast Guard (CVCG) ont été entraînées de façon intensive, Ces équipes étaient encadrées par des officiers issus des US Coast Guards (USCG) appartenant aux Forces navales américaines pour l’Afrique. Cet entraînement s’est déroulé à bord du navire de soutien logistique Godetia et du patrouilleur des USCG Guardião

Cet exercice cadrait dans le programme de partenariat avec l’Afrique (APS : Africa Partnership Station) qui existe depuis dix ans et dont le but est d’améliorer la sécurité maritime au large des côtes africaines. 

L’exercice s’est déroulé dans les eaux des îles les plus venteuses des îles du Cap Vert, São Vicente et Santo Antão, un archipel qui s’étend à plus de 500 miles marins de la pointe la plus occidentale du continent africain. Pour la Cabo Verde Boarding Team (CVBT), un des exercices consistait à contrôler un navire de trafic de drogue. Ce rôle était attribué au Stefano, l'un des bâtiments de guerre participant à la manoeuvre. Après la sécurisation du navire par le personnel du CVBT, les agents des garde-côtes ont procédé à une fouille approfondie du navire. Une fois la drogue trouvée, le Stefano a été escorté par le Godetia jusqu’au port le plus proche. 

Pour tous les services cap-verdiens, cette simulation réaliste a représenté une opportunité idéale de collaborer avec les marines impliquées et les services des narcotiques internationaux. Etant donné que ces îles se trouvent sur les routes des trafiquants qui agissent depuis le sud de l’Afrique, il est dans notre intérêt de poursuivre leur formation afin que l’Europe soit épargnée par ces trafic illégaux. 

L’exercice suivant, qui cadrait plus avec le MCB (Maritime Capacity Building) s’est déroulé dans le Golfe de Guinée. Tant au Bénin qu’au Gabon, les équipages des marines et des garde-côtes ont suivi cette formation. Les cours se sont déroulés en plusieurs phases dans lesquelles différents scénarios d’attaques terroristes par des bateaux pirates ont été simulées. Pour les deux marines, cet entraînement était une occasion de transmettre leurs connaissances. La formation des élèves africains s'est achevée par la remise d’un certificat couronnant leur entraînement intensif. 

Lors du transit de Cotonu (Bénin) vers Douala (Cameroun), le Godetia a également participé à l’exercice français "Némo" avec la marine espagnole. Une belle opportunité pour les matelots béninois et togolais de peaufiner leurs connaissances sous le contrôle de l’équipage et dans différents secteurs du navire. 

Ces entraînements collectifs avec les pays du Golfe de Guinée doivent permettre à ces pays de reprendre la gestion de la sécurité du trafic commercial international (lutte contre la pêche illégale, le trafic de drogue, d’êtres humains ou de drogue, le vol d’hydrocarbures ou la piraterie). 

La campagne du Godetia s’est achevée à Casablanca (Maroc) où quelques élèves de la marine marocaine ont embarqué pour un stage se déroulant pendant le voyage jusqu’à Zeebruges. Les campagnes MCB et APS furent clôturées par la visite de l’amiral de division Wim Robberecht, commandant de la Composante Marine et Deputy Amiral Benelux. Il a mis l'accent sur la plus-value de cette campagne biannuelle, tant d'un point de vue militaire que diplomatique. Pendant le séjour du Godetia à Casablanca, une journée diplomatique a également été organisée au profit des industriels et des partenaires commerciaux belges en place. 

Le Godetia est attendu à Zeebruges le 18 décembre prochain. L’équipage pourra ensuite profiter d’un congé de Noël amplement mérité.