-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Le Bataillon Artillerie emploie les grands moyens

Le Bataillon Artillerie emploie les grands moyens

En Allemagne, les activités sont intenses dans la Grafenwöhr Training Area (GTA). Ce mercredi 27 mars 2013, le Bataillon Artillerie a montré la puissance de feu de ses mortiers 120 mm.

« Trois, deux, un, feu ! », hurle le chef de pièce Olivier Van Look. Le résultat ne s'est pas fait attendre. Son équipe a tiré très rapidement une, deux puis trois grenades de mortier. La zone d'impacts se situe à huit kilomètres de là. On ne peut donc pas voir l'impact et l'explosion. Les tireurs se fient aux indications de l'observateur avancé et aux consignes du bureau de tir.

« Tirer avec un mortier n'a rien de comparable à un tir de foire », explique Olivier Van Look, chef de pièce. « Dans l'Artillerie, nous tirons avec des armes lourdes et toute une équipe. Pour un mortier 120 mm, elle se compose d'un effectif de cinq à sept militaires ayant chacun leur tâche. Ainsi le munitionnaire la rend prête à l'emploi. La personne responsable de charger le mortier veille à la propreté du canon et y place la grenade correctement. Comme chef de pièce, j'assure le contrôle général de mon personnel et donne les instructions ainsi que l'ordre de tir. »

Pendant les exercices, la tension est palpable. Chaque équipe fait de son mieux pour tirer chaque coup rapidement et correctement. Les ordres sont transmis par radio. Ils comprennent çà et là un mot code pour tester leurs réactions. Le compte à rebours est alors déclenché pour acheminer la charge convenue le plus vite possible. Une journée bien remplie au cours de laquelle 110 grenades auront démontré une belle puissance de feu.