-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La frégate Louise-Marie part à la chasse !

La frégate Louise-Marie part à la chasse !

 

Depuis début février, la frégate Louise-Marie est intégrée au Standing NATO Maritime Group 1 (SNMG1) et était, ces dernières semaines, All hands on deck lors de deux exercices multinationaux Dynamic Guard au large de Bergen (Norvège) et TG17, axé sur la lutte anti-sous-marine.

Durant le premier exercice Dynamic Guard, qui s’est déroulé au large de Bergen, l’accent était mis sur la lutte antiaérienne et sur la guerre électronique. Sous l’œil avisé de la Marine norvégienne, l’escadre a été attaquée par diverses unités de la Force aérienne norvégienne au cœur des fjords Sjona. Les F-16 de la 331e escadrille de Bodø n’auront pas épargné l’équipage du Louise-Marie, d’autant plus que les conditions météorologiques n’étaient pas optimales, chose compréhensible lorsque l'on sait que la zone d’exercice se situe à 150 miles nautiques au nord du cercle polaire.

Au cours du deuxième exercice TG17, c’est la lutte anti-sous-marine qui aura été au coeur des préoccupations. Ce fut l’occasion pour les équipages de sous-marins néerlandais et norvégiens, de tester leur réactivité lors d’attaques de navires de l’escadre.

C’est grâce à ces entraînements que la capacité militaire de la flotte, intégrée dans la NATO Response Force (NRF), se voit considérablement renforcée. Ces exercices servent aussi à diminuer substantiellement le temps de réaction lors d’une attaque ennemie. Selon le commandant de l’escadre, le commodore Ole Morten Sanquit, cette collaboration est d’une importance capitale pour l’Alliance.