-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Défense teste un laboratoire mobile pour l'Afrique

La Défense teste un laboratoire mobile pour l'Afrique


Cette semaine, des tests particuliers étaient effectués à Brasschaat et à Arlon. En effet, ingénieurs et spécialistes biomédicaux de la Défense évaluaient un laboratoire mobile avec minutie. Il partira pour le Sénégal en août prochain.

Le laboratoire mobile est un projet du Praesens Fund, reconnu par la Fondation Roi Baudouin. En pleine crise du virus Ebola, le Dr Rudi Pauwels avait observé des laboratoires travaillant sur le terrain en Sierra Leone. Il a constaté qu'ils avaient besoin de meilleurs appuis, de moyens rapidement engageables et de méthodes de diagnostic innovantes afin de travailler avec efficacité dans des zones isolées. Grâce au Praesens Fund, il souhaite permettre et promouvoir l'utilisation de diagnostics moléculaires dans des zones défavorisées, contribuer à accroître la vitesse de réaction lors d'épidémies et aider à mieux contrôler les risques. Certains sponsors ont aidé le fonds qui a pu, en un an, faire construire un laboratoire mobile reposant sur un véhicule 6x6.

Actuellement, les aspects pratiques, opérationnels et techniques du laboratoire mobile sont testés : le véhicule, le cabinet isolateur, le générateur, les communications par satellite, etc. L'approche logistique, la formation des agents de santé locaux, l'acceptation et la coopération des patients ainsi que la durabilité de la technologie sont étudiées simultanément.

Le fonds a reçu l'approbation de la Défense pour effectuer les tests de terrain dans des domaines militaires. Ils ont eu lieu le 11 juillet à Brasschaat et le 14 juillet dans le camp Lagland, à Arlon. Ils se sont déroulés sous la supervision et les conseils de spécialistes du Centre d'Évaluation du Matériel (CEM) et du Centre de Compétence Matériel Roulant et Armement (CC R & A).

Les spécialistes des laboratoires de la Défense (Centre de Technologie Moléculaires Appliquées - Laboratoire Bio: CTMA / DLD-Bio) ont simulé l'utilisation du laboratoire dans le cas d'une analyse d'échantillon sanguin. Leur expérience sur le terrain dans un laboratoire biologique mobile, utilisé pendant la crise du virus Ebola en Guinée, leur a permis d'être de bon conseil.

En août prochain, le laboratoire mobile partira par bateau vers Dakar, au Sénégal. De septembre 2017 à février 2018, le fonds testera le laboratoire mobile dans ses aspects techniques et opérationnels et ce, avec l'étroite collaboration de l'Institut Pasteur, son partenaire local. Leurs résultats déboucheront sur des ajustements ultérieurs de la plate-forme et des méthodes de travail.