-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Défense fait le point un mois après les attentats

La Défense fait le point un mois après les attentats

 

Le 21 avril, la Défense conviait toute la presse nationale à l’occasion d’une conférence de presse organisée au Quartier Reine Élisabeth à Evere. Ceci, afin de débriefer sur la situation un mois après les attentats de Bruxelles.

« La Défense est à même de répondre au besoin de la population dans de très brefs délais », affirmait le général de brigade Faut, responsable de la Direction générale Communication de la Défense. C’est, en effet, un panel d’activités souvent méconnu du grand public que le capitaine de frégate Schotte a présenté tout au long de la conférence.

L’accent était évidemment mis sur l’opération Vigilant Guardian (OVG), en cours depuis plus d’un an dans notre pays. Les militaires présents dans les rues offrent un appui constant à la police, par l’apport de personnel qualifié pour intervenir lors de moments similaires au 22 mars. L’OVG permet à la population de se sentir en sécurité et de mieux comprendre le métier de soldat.

Cependant cela a un coût. Pour le premier trimestre 2016, il faut compter plus de 12 millions d’euros déboursés dans le cadre de l’OVG alors que 18,2 millions avaient été dépensés en 2015.

Le capitaine de frégate Schotte n’a pas hésité à remercier : le service de déminage de la Défense belge qui affiche 82 interventions depuis le début de l’année, l’Hôpital Militaire Reine Astrid pour son efficacité, les appareils de la Composante Air pour leurs appuis aériens ainsi que l’opération Spring Guardian dont le but est de protéger les sites nucléaires. D’autres encore ont également été mis à l’honneur.

Le mérite de tous ses intervenants qui ont occupé une place prépondérante après les événements du 22 mars a été amplement souligné. La Défense poursuivra coûte que coûte la protection de notre nation.