-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Brigade médiane pétarade à Bergen Hohne

La Brigade médiane pétarade à Bergen Hohne

 

Les unités de la Brigade médiane se sont entraînées, du 20 octobre au 4 novembre, à manipuler des systèmes d’armes lourdes. Ce sont principalement les systèmes Piranha Direct Fire de calibres 30 et 90 mm (DF30 et DF 90) qui ont retenti dans le camp allemand de Bergen Hohne.

Les militaires de la Brigade médiane ont peu souvent l’occasion de s’entraîner avec les puissants systèmes d’armes mobiles DF30 et  DF90, notamment depuis leur implication intensive dans l’opération Vigilant Guardian où ils s’emploient à protéger, aux côtés des unités d’appui, le territoire belge.

Cependant, à partir du début de l’année prochaine, un détachement belge participera à l'Enhanced Forward Presence (EFP). Pendant cette mission, quatre bataillons multinationaux renforceront les frontières orientales de l’Alliance. « Cette période d’entraînement était essentielle pour maintenir le niveau du personnel » entonne-t-on à tous les échelons. Dans le futur, des simulateurs de tir aideront à le garder. Les simulateurs DF30 et DF90 sont attendus à Bourg Léopold et à Marche-en-Famenne d’ici six à douze mois. Le 27 octobre dernier, le chef de la Défense, le général Compernol, soulignait au cours de sa visite du camp de tir, qu’une de ses principales préoccupations était le maintien des connaissances et des compétences de son personnel.

Les troupes néerlandaises pourraient également tirer profit de ces camps de tir belges, l’un des avantages de la coopération Benelux. « Il s’agit ici d’une interaction », explique le colonel Herbert Olefs, commandant de la Brigade médiane faisant fonction. « Nous nous occupons de toute l’organisation, de la logistique au soutien médical. Une lourde charge. Nous échangerons les rôles la prochaine fois. »

« Nous travaillons déjà ensemble dans un contexte international, mais c’est la première fois que nous avons cherché à collaborer activement à une si petite échelle », explique un lieutenant du 42 Bataljon Limburgse Jagers néerlandais. « En vue d'une coopération à venir, entre autres la participation à l’European Union Battle Group 2018 (EUBG18), nous souhaitons mieux nous connaître. Ici, tout s’est très bien déroulé et nous nous entraînerons encore davantage au cours de l’année prochaine. »