-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La bonne info, illico !

La bonne info, illico !

 

Optimiser la recherche de l'information, telle est la réponse fournie par le Search Défense aux requêtes d'amélioration dans ce domaine exprimées par l'Information Manager WGp (WGp IM). Aperçu de ce nouveau moteur de recherche de la Défense avec le capitaine-commandant Yves Sangwo du département Communication et Information de la DGMR (MRC&I-CIS/S).

Defense Search

"Visant aussi bien à faciliter et à accélérer la recherche d'information sur PC par le personnel qu'à améliorer les performances au profit de l'entreprise, ce nouveau moteur de recherche s'inscrit dans le cadre de l'amélioration de la visibilité des données à la Défense", explique ce manager de projet. Le Search est un logiciel d'entreprise basé sur la technologie Sharepoint de Microsoft mais visuellement proche de Google, permettant une recherche centralisée sur de multiples bases de données de la Défense. Les deux aspects permettent une intégration au sein des outils actuels, notamment au niveau sécurité, ainsi qu'un confort visuel accru. "Le Search a été mis en production (en service) en juin dernier dans sa version Beta ; le service est actuellement en période d'apprentissage en vue d'atteindre par son utilisation et les feedbacks des utilisateurs, son niveau de performance optimal prévu en régime."

Qui dit nouveau...

Au-delà de l'aspect graphique, personnalisable, le Search présente de nouvelles fonctionnalités telles que la recherche sur des domaines fonctionnels précis, la suggestion des requêtes sur base de l'historique collectif (Query Analytics) et la priorisation des résultats de recherche. Les requêtes de recherche, quel que soit le type de document à trouver (ex: pdf, .docx, .xlsx, .ppt, ...), peuvent s'effectuer de différentes manières : par mot clé, nom correct, type d'action ou encore suggestion orthographique (did you mean).

"Le niveau de pertinence du résultat a également été amélioré et le Crawling permanent (accumulation de nouvelles informations disponibles) s'effectuant toutes les 20 minutes permet d'éviter de charger inutilement le système", poursuit le commandant Sangwo. De plus, l'obligation de se "logger" sur son profil, accroît non seulement la sécurité mais permet également une suggestion de résultats sur base de la langue de l'utilisateur et sa fonction au sein de l'organisation.

Première étape

"Ce changement de logiciel représente une première étape de la migration (mise à jour) du SharePoint (SHP), de la version actuelle 2010 à celle disponible à partir de 2016."

Le SHP actuel est supporté jusqu’en 2020 (mises à jour, garantie du support,…) mais la migration est une opération longue et complexe, nécessitant de nombreuses étapes (implémentations, tests,…) et des phases d’implémentation assez longues. L’évolution de SHP 2010 vers SHP 2016 s'effectuera donc par phases successives.