-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Jours de deuil

Jours de deuil

 

Les victimes des attentats du 22 mars se remémorent l'événement et tentent de se consoler les uns les autres. Pendant les trois jours de deuil national, jeunes et moins jeunes se sont rassemblés en des lieux symboliques, comme la Bourse, au cœur de Bruxelles. Le roi et la reine ont, eux aussi, rendu hommage aux victimes ce 24 mars au Parlement fédéral.

Les pavés devant la Bourse sont décorés de centaines de dessins à la craie et de textes de solidarité. Une foule de gens sont rassemblés autour des bougies et des fleurs déposées sur le trottoir. L'atmosphère de ce lieu symbolique est un mélange particulier d'unité et de réconfort. « C'est important pour moi de venir ici », dit Ailin Bertrand après avoir allumé une bougie. « Après ces événements dramatiques, cela fait du bien de fréquenter un endroit symbolique où l'on ressent l'unité. »

Parmi la foule, deux militaires sont en patrouille. Il y en a encore quelques-uns, un peu plus loin, devant une station de métro. Ils contrôlent des navetteurs qui veulent prendre le métro. Suite aux attentats, le nombre de militaires en rue s'est accru. Pour la plupart, cet accroissement, survenu directement après les attentats du 22 mars, procure un sentiment de sécurité bienvenu.

« Je me sens plus en sécurité grâce aux nombreux militaires dans les rues », déclare Amélie Roland. « Je prends le train chaque jour à Bruxelles-Central et suis contente de les y voir. D'un autre côté cela m'effraie. Leur présence rend évident qu'il y a toujours danger. »

« Notre pays est en état de choc mais nous sommes forts et confiants. C'est une démocratie que personne ne peut briser. » Ces mots sont ceux premier ministre Charles Michel durant la commémoration au Parlement fédéral du 24 mars. Le roi et la reine y étaient également présents, tout comme les représentants des parlements et des gouvernements des régions et communautés. Ils ont déposé des fleurs sur les escaliers du Parlement et ont observé une minute de silence en hommage aux victimes et à leurs proches.