-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Fin de mission au Mali pour les Chasseurs ardennais

Fin de mission au Mali pour les Chasseurs ardennais

 

Plus de septante militaires belges - principalement des membres du bataillon de Chasseurs ardennais de Marche-en-Famenne - sont rentrés dimanche soir après quatre mois de mission au Mali, où ils ont participé à la mission européenne de formation de l'armée malienne (EUTM Mali) en assurant la protection des instructeurs européens.

Ils sont arrivés peu après 20h00 à l'aéroport militaire de Melsbroek en avion de transport KDC-10 néerlandais. L'appareil provenait de Bamako, la capitale malienne. Les militaires ont été accueillis par leurs proches, épouses, enfants et parents.

La Belgique participe depuis juin 2013 à l'EUTM Mali qui vise à renforcer les capacités de l'armée malienne. Ses lacunes avaient été mises à jour début 2013 lors de l'offensive de groupes armés qui avaient envahi le nord du pays et menaçaient de conquérir tout le territoire jusqu'à ce qu'intervienne la France avec l'opération Serval. L'armée malienne devra à terme garantir la sécurité du pays, actuellement assurée par l'armée française et les Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA).

Pendant quatre mois, les Chasseurs ardennais auront assuré la protection de l'académie militaire de Koulikoro située à une cinquantaine de kilomètres de Bamako et effectué des exercices organisés à l'extérieur de son périmètre avec la collaboration d'un détachement espagnol. Comme l'affirmait, dimanche soir, le capitaine David Paitier, commandant du détachement : " On a beaucoup bougé en assurant la protection d'entraînements décentralisés dans plusieurs garnisons de l'armée malienne, parfois situées à près de 300 km de Bamako." Cet officier a commandé la compagnie belgo-espagnole chargée de la force protection de l'EUTM, une mission qui comprenait également l'escorte de convois entre Bamako et Koulikoro. " Dans l'ensemble, cela s'est franchement très bien passé. C'était vraiment une très bonne mission. J'aurais franchement signé pour deux mois de plus ", a affirmé le premier soldat Kevin Silien dont c'était la première mission à l'étranger depuis son incorporation aux Chasseurs ardennais. Cette unité a été relevée par des militaires du bataillon Carabiniers prince Baudouin - Grenadiers de Bourg-Léopold (Limbourg), dont la mission doit se terminer à la mi-mai.

L'UE pourrait toutefois prolonger sa mission EUTM (600 personnes au total) sous le commandement du général espagnol Alfonso Garcia-Vaquero Pradal. La formation de l'armée malienne s'avère, en effet, être un travail de longue haleine qui pourrait durer dix ans selon un spécialiste militaire français.