-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

EUTM : relève assurée

EUTM : relève assurée

 

Un détachement du Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold – 13 de Ligne de Spa est parti à destination du Mali ce vendredi 15 janvier. Il prend la relève du détachement du Bataillon de Chasseurs à Cheval dans le cadre de la mission européenne de formation des troupes maliennes, EUTM.

Le ciel chargé de neige et de pluie dissimulait à peine le détachement de Lignards. À 5h30, une septantaine de militaires sautaient du bus qui les avait menés à l’aéroport de Melsbroek ce matin. Le lieutenant-colonel Manuel Monin, chef de corps du 12/13 de Ligne, accompagnait son détachement jusqu’à l’aéroport. Un Airbus A321 de la Composante Air les emmenait à Bamako au Mali. Le détachement s’attèlera à la protection de troupes dans le camp d’entraînement de Koulikouro, quatre mois durant. L’avion reviendra cette nuit avec le détachement du Bataillon de Chasseurs à Cheval, relevé de sa mission. Ses membres reviennent au pays après une période de quatre mois.

Il s’agit déjà de la troisième rotation du Bataillon 12 de Ligne Prince Léopold – 13 de Ligne au Mali, une pour chacune de ses compagnies. Les jeunes qui partent pour leur première mission à l’étranger sont bien informés de la situation sur place et de ce qu’il est attendu d’eux. Certains ont des camarades qui y ont déjà effectué une rotation. Les autres se sont informés auprès des militaires qu’ils venaient relever afin de récolter l’information nécessaire. Ils sont très au fait de ce qui va les tenir occupés. Ils sont d’ailleurs convaincus que leur participation à l’opération Vigilant Guardian (OVG) a été très profitable à leur préparation de la mission malienne. La confiance en un bon déroulement de la mission est grande : « Nous sommes bien entraînés et avons déjà pu appliquer nos connaissances théoriques durant nos patrouilles dans le cadre de l’opération Vigilant Guardian », raconte le premier soldat Quentin V. « Nous allons maintenant mettre en application tout ce que nous avons appris durant ces quatre derniers mois de préparation. »

Pendant que ce détachement effectuera sa mission au Mali, plus de 200 membres du bataillon seront toujours à pied d’œuvre pour l’opération Vigilant Guardian.