-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Équipe d'observation russe au-dessus du Benelux

Équipe d'observation russe au-dessus du Benelux

 

Un Antonov 30B russe était en Belgique du 13 au 17 mars pour un vol d’observation au-dessus du Benelux et de l'Allemagne dans le cadre du traité Open Skies.

Le 24 mars 1992, vingt-cinq pays de l'OTAN convenaient avec les pays du Pacte de Varsovie qu'ils pouvaient survoler leurs territoires respectifs pour prendre des photos, des images infrarouges et des images radar. Ce traité fut appelé Open Skies et la Belgique, les Pays-Bas et le Grand-Duché du Luxembourg y adhèrent en tant qu'entité unique.

Pour que l'Antonov puisse effectuer son vol d'observation, la Benelux Arms Control Agency (BACA) et les représentants de l'Allemagne ont contrôlé si l'avion et les caméras répondaient à toutes les exigences techniques du traité.

L'Antonov a immédiatement pris la direction des Pays-Bas pour ensuite mettre le cap sur l'Allemagne. Le vol s'est poursuivi vers le sud de ce pays pour finalement se rediriger vers le nord-ouest. À hauteur de Maastricht, l'appareil a volé à nouveau dans l'espace aérien néerlandais, puis a pénétré dans l'espace aérien belge. Après avoir passé Kleine-Brogel, Beauvechain, Florennes et Chièvres, le vol d'observation s'est terminé avec le survol de l'aéroport national de Zaventem. À 17 heures, l'équipe d'observation atterrissait à Melsbroek.

À l'arrivée, des spécialistes du traitement des images ont réceptionné les clichés scellés et sont repartis avec leurs collègues russes vers la BACA à Peutie. Ils y ont analysé les photos et ont vérifié si les données correspondaient à ce qu'ils avaient relevé pendant le vol.

Le soir même, les chefs d'équipe du Benelux, de l'Allemagne et de la Russie signaient officiellement le rapport de vol.

Le vendredi 17 mars, l'équipe d'observation russe quittait l'aéroport militaire de Melsbroek pour Moscou.