-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Des C-130 belges larguent du matériel au-dessus du Portugal

Des C-130 belges larguent du matériel au-dessus du Portugal

 

Quatre C-130 belges brillent sur la piste de la base aérienne portugaise d'Ovar. Du 19 avril au 20 mai 2017, une bonne centaine de militaires du 15 Wing de Transport aérien s'affairent jour et nuit pour larguer du matériel et du personnel.

Afin de préparer ces largages, une trentaine de militaires du peloton de ravitaillement par air (Rav Air) étaient également du voyage. Ils préparent les chargements destinés à être largués par les équipages de C-130. « Nous utilisons deux systèmes pour larguer du matériel », explique le loadmaster Mark. « Avec le Gravity Extraction System, nous ouvrons la trappe arrière de l'appareil. Lorsque le temps est venu de larguer la charge, le pilote modifie l'assiette de son avion vers le haut de manière à ce que la gravité entraîne le chargement vers l'extérieur. »

Le C-130 peut larguer seize tonnes en une fois. Pour de très lourdes charges, les militaires du Rav Air n'utilisent pas la gravité mais bien des parachutes pour les extirper. « Nous attachons un petit parachute au chargement », poursuit Mark. « Lorsque nous sommes à la verticale de la zone de largage, nous l'actionnons de sorte que la cargaison quitte l'appareil. »

L'Airlift Block Training 17, qui désigne cet entraînement du 15 Wing au Portugal, est principalement destiné à renouveler les qualifications des pilotes dans le domaine du largage. Mais pourquoi se rendre au Portugal et ne pas s'exercer en Belgique ?

« La Belgique a un espace aérien très dense », précise le major Peter Wijffels, commandant du détachement belge. « Au Portugal, c'est moins le cas. Nous pouvons également nous exercer à effectuer des vols en montagne, la chose étant impossible dans notre pays. Enfin, et c'est peut-être la principale raison, il y a moins de contraintes opérationnelles ici au Portugal. Nous pouvons donc nous entraîner un maximum en un minimum de temps et nous qualifier. »

Larguer des charges reste une opération importante pour la Défense car elle s'effectue encore régulièrement au cours des opérations militaires. « Le dernier vrai largage remonte à octobre 2016 », conclut le major Wyffels. « Nous avions largué des vivres et de l'eau pour nos militaires au Congo car il était très difficile de les acheminer par route. »