-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Dernier hommage au soldat Joseph Van Calck

Dernier hommage au soldat Joseph Van Calck

 

Un silence soutenu règne ce 26 novembre dans un cimetière militaire belge proche de Maastricht. Une dizaine de militaires et des membres de la famille rendent un dernier hommage au soldat Joseph Van Calck. Tué pendant la Seconde Guerre mondiale, son corps a été identifié cette année.

« Joseph Van Calck venait d'avoir seize ans lorsqu'il s'est engagé en Grande-Bretagne en tant que volontaire de guerre auprès de la Brigade Piron », souligne Raymond Renkens devant les invités. Il occupe la fonction d'administrateur général de l'Institut des Vétérans - Institut National des Invalides de Guerre, Anciens combattants et victimes de guerre (IV-INIG). C'est le personnel de cet institut qui, en étroite collaboration avec des collègues néerlandais, a localisé le corps de Joseph à Willemstad puis l'a identifié.

Avec la réinhumation de Joseph Van Calck, tous les morts de la Brigade Piron ont retrouvé un lieu de repos décent. « Nous accordons une grande importance à cette réinhumation solennelle », explique Didier Pontseele, responsable du service des sépultures à l'IV-INIG. « Encore récemment, il reposait dans une tombe pour soldat inconnu. À présent, nous pouvons rendre enfin à ce garçon l'identité dont il était privé et l'enterrer près du village néerlandais de Thorn où il est décédé. »

Comme des milliers d'autres Belges, Joseph a fui vers la Grande-Bretagne. Après une instruction intensive de quatre ans, il a été incorporé à la 2e Unité Motorisée de la fameuse Brigade Piron. Deux mois après l'offensive alliée de juin 1944 sur les plages de Normandie, Joseph débarquait avec son unité. La Brigade belge reçut pour mission de libérer des mains allemandes la côte française en direction du nord. Ce qu'elle fit avec succès ! Finalement, elle participa avec ses camarades à la libération de la Belgique, sa chère patrie.

Joseph était encore dans sa famille à Molenbeek avant que le destin ne le frappe peu avant son vingtième anniversaire. « Le 27 septembre 1944, la patrouille dont Joseph faisait partie tomba sous le feu ennemi dans le village néerlandais de Thorn », poursuit Raymond Renkens. « Alors qu'il aidait un camarade blessé, il a été pris sous un déluge de feu. Grièvement blessé, il a été capturé par les Allemands avant de mourir peu après. »

Joseph Van Calck décédait voici 71 ans mais le souvenir de la Brigade Piron et de la Seconde Guerre mondiale reste encore ancré dans les mémoires. Ces hommes sont morts pour préserver nos valeurs démocratiques. Pour la Belgique, cette magnifique cérémonie était l'occasion de leur rendre hommage.