-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Décontaminer par 35°C

Décontaminer par 35°C

 

Il y a quelques semaines, le nord de l'Afghanistan était touché par de fortes pluies et des inondations. Aujourd'hui, les 59 Belges de Mazar-e-Sharif profitent d’un ciel bleu et de températures dépassant les trente degrés. Un nouveau défi pour le peloton CBRN, responsable de la protection contre les attaques chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires.

« Les combinaisons que nous portons ne laissent rien passer, même pas l'air », explique le chef de peloton. « Il y fait donc rapidement chaud. Une mission de reconnaissance ou de désinfection prend parfois quelques heures. C’est extrêmement intense. Un jour comme aujourd'hui, avec des températures supérieures à 35 degrés, vous perdez, en quelques heures, quelques kilos en transpirant. »

Le peloton belge CBRN se compose de seize militaires du 4e Bataillon Génie d’Amay. En Afghanistan, ils font partie d'un détachement international CBRN que complètent six soldats allemands.

« Nous assurons quatre missions à Mazar-e-Sharif », précise le chef de peloton. « Nous donnons des conseils relatifs aux questions CBRN au Train, Advise and Assist Command dans le nord de l'Afghanistan (TAAC-N). Quand il y a contamination, nous devons décontaminer les troupes de l'OTAN. Lorsque nous suspectons un incident CBRN réel dans la région, nous explorons la zone. Et enfin, nous désinfectons le matériel que les Allemands renvoient chez eux. »