-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

De l'artillerie lourde à Bergen-Hohne

De l'artillerie lourde à Bergen-Hohne

 

Les unités de la Brigade médiane se sont entraînées, deux semaines durant, avec leurs systèmes d'armes lourdes dans le camp allemand de Bergen Hohne. Le jeudi 27 octobre, elles ont notamment reçu la visite du chef de la Défense et du commandant de la Composante Terre.

Les invités ont tout d'abord assisté à l'exercice de tir avec les véhicules blindés Piranha. Ceux-ci sont équipés actuellement de canons de calibre 30 et 90 mm (Direct Fire 30 mm et Direct Fire 90 mm) afin de prendre part prochainement à une opération en Lituanie.

Cette opération, qui porte le nom d'Enhanced Forward Presence, sert à renforcer les frontières orientales de l'OTAN. L'Allemagne, le Royaume- Uni, le Canada et les États-Unis sont chacun en charge d'un bataillon international basé en Pologne, en Lettonie, en Lituanie et en Estonie. La contribution belge se composera d'un détachement de quelque 100 soldats sous commandement allemand.

Le point d'orgue de la journée consistait en une démonstration de l'arme antichar Spike. Depuis la disparition du char Léopard, le Spike est la seule arme antichar à longue portée dont disposent nos unités terrestres.

À l'issue de leur visite, les chefs de la Défense présents ont insisté sur l'importance d'un entraînement continu avec ces armes trop peu utilisées pour l'instant sur le terrain. Le chef de la Défense, le général Marc Compernol, a à nouveau souligné qu'une de ses principales préoccupations reste le maintien des connaissances et des compétences de nos militaires. Selon lui : « La perte d'un certain savoir-faire, malgré la pression budgétaire et l'opération Vigilant Gardian, doit être évitée le plus possible. »

Les unités de combat sont, en effet, toujours fort mobilisées dans l'opération de surveillance nationale Vigilant Guardian. Ce qui laisse peu de temps et de budget pour les former à l'arme lourde.