-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

De la prévention à l’intervention

De la prévention à l’intervention

 

On ne devient pas pompier d’un claquement de doigt. Pour beaucoup, c’est une vocation, pour d’autres c’est l’accomplissement d’un rêve d’enfant. Pas étonnant, car c’est un job passionnant et varié, comprenant un éventail de responsabilités au sein d’un environnement à caractère social. Ludo Popelier en sait quelque chose. Il est capitaine des pompiers de Knokke-Heist et également un spécialiste en matière de politique de prévention concernant les grands projets immobiliers à et autour de Knokke-Heist. En outre, il est conseiller en prévention incendie et militaire de réserve à la Défense. « La sécurité incendie c’est mon dada ! » Faisons plus ample connaissance avec cet homme particulièrement intéressant.

Vous êtes pompier à Knokke-Heist, mais également actif à la Défense ?

" C’est bien plus tard que je suis entré comme conseiller en prévention incendie à la Marine. J’avais certes accompli mon service militaire en 1980 comme fusilier marin en charge de la protection du quartier. Depuis 1998, je suis volontaire des pompiers  à Knokke-Heist. Après avoir suivi différents cours, je me suis spécialisé en politique de prévention, plus particulièrement dans le domaine des aménagements de sécurité incendie des bâtiments. De ce fait, je vérifie la partie sécurité incendie de projets de construction tels que le futur hôpital ou les transformations de la maison de repos de notre commune. Mon attention se porte sur les aménagements et installations architecturales en matière de sécurité incendie. Dans la zone de secours 1 Flandre-Occidentale, le service d’incendie de Knokke-Heist assure également la garde en faveur de la base maritime de Zeebruges. Comme militaire de réserve affecté à cette base maritime, j’occupe logiquement la fonction de conseiller en prévention incendie, en parfait accord avec ma fonction civile. ”

Quel est votre apport en tant que réserviste à la Marine, et sur cette base en particulier ?

“ Comme conseiller en prévention incendie, surtout spécialisé en bâtiments, je contrôle la sécurité des ateliers et bâtiments connexes au sein du quartier, dont le hangar d’entretien dont les dimensions sont les plus grandes de Belgique. Il permet le stationnement de trois navires. Sur mes conseils, des adaptations structurelles ont été entamées dans le hangar de menuiserie afin d’éviter aux feux de se propager. En outre, je participe à l’organisation d’exercices d’évacuation. En cette matière pour les assister, je joins l’acte à la parole. Ceci peut se faire tant à quai, qu’à bord d’un navire et même en pleine mer. Enfin, je connais très bien la base maritime, ce qui est capital si jamais le corps des pompiers auquel j’appartiens devait intervenir. ”

Une véritable situation de gagnant-gagnant  !

“ Vous pouvez le dire. D’une part, les pompiers de Knokke-Heist peuvent intervenir efficacement du fait que je connais tous les endroits sensibles de la base maritime, d’autre part je peux partager mon expertise avec l’équipe anti-incendie et le commandement de la base. La sécurité incendie est mon cheval de bataille. ”

Vous êtes très apprécié à l’unité!

“ Absolument. Je suis très bien intégré au sein du cadre actif. On me demande même mon avis quant à l’acquisition d’un nouveau camion incendie pour la base. Avec deux autres militaires de réserve, nous formons véritablement un pool d’expertise soudé. Nous avons d’excellentes relations et nous nous entraidons. L’amitié au sein de la réserve et au sein de l’unité sont un atout. Si je pouvais encore aujourd’hui intégrer le cadre actif, je n’hésiterais certainement pas, mais hélas... ”

Que Ludo et ses collègues militaires de réserve représentent une véritable plus-value pour la Défense, j’en suis pleinement convaincu. Merci Ludo pour cet engagement !