-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Créer l’impact en trente secondes

Créer l’impact en trente secondes

 

« Comment faire comprendre à des néophytes ce que nous sommes et ce que nous faisons en trente secondes ? » Tel était le défi sur lequel s’est penché le capitaine Bral, réalisatrice à la Défense, l’été durant. Quelques sessions de brainstorming, d’écriture de scénarios et de jours de tournage plus tard, le spot est prêt pour ce 4 novembre. « Mon objectif était de faire ressentir l’impact du travail de la Défense sur le quotidien de chaque Belge », dit-elle.

Nous sommes le 27 octobre, dernier jour de tournage du nouveau projet de la réalisatrice Karen Bral. Elle navigue avec son caméraman, le premier sergent-major Mathieu Duhembre, à bord d’un Zodiac sur la mer du Nord. L'objectif de la caméra est braqué sur le patrouilleur Pollux. « Ce navire sera la vedette d’une des huit scènes qui composeront le spot », poursuit-elle. « Il y a toujours un lien entre deux scènes. Le film se décompose donc en quatre parties qui représentent les quatre composantes de la Défense : Terre, Air, Marine et Médicale. »

Deux mois plus tôt, le capitaine Bral appelait à la rescousse tous les collaborateurs de la Direction générale Communication à Peutie dans le cadre d’un remue-méninges constructif. « Toutes les idées étaient les bienvenues », dit-elle. « Nous sommes partis d’une feuille blanche et d’une directive : susciter un meilleur soutien de la population à l’égard de nos missions militaires. Une heure plus tard, je sortais avec plusieurs pages fourmillant de bonnes idées ». L’une d’entre elles l’a remporté haut la main : transmettre l'impact des opérations à l’étranger sur la vie quotidienne en Belgique. Mettre en lumière le contraste entre le militaire et le civil serait le fil rouge.

Un père qui lance un avion avec son fils, une femme qui se coupe dans le doigt alors qu’elle cuisine et deux hommes qui espèrent attraper un poisson : c’est sur ces situations que la réalisatrice compte. Elle espère que petits et grands s’identifieront aux acteurs afin de mieux transmettre son message : chaque Belge peut dormir sur ses deux oreilles grâce à l’engagement témoigné au cours des opérations militaires. 

Lorsque l’idée avait bien germé, il était temps de passer à la pratique. « Nous avions la chance d’avoir presque tous les experts dans nos murs. La plupart des figurants ont également été recrutés au sein de la Défense. Nous avons contacté une firme civile uniquement pour l’utilisation du matériel de prises de vue, d’éclairage et de prises de son. »

Cela aura nécessité beaucoup de temps, d’organisation et d’efforts mais le capitaine Bral est particulièrement satisfaite du résultat. « La difficulté était de rassembler les quatre composantes dans un clip de trente secondes », précise-t-elle. « Plus cinq secondes consacrées au générique final reprenant le slogan « Notre engagement, votre sécurité ».

Le capitaine Bral est une réalisatrice confirmée depuis huit ans. Elle n’en est pas à son coup d’essai. Il y a quelques mois, elle avait déjà réalisé un spot qui avait remporté un prix au Worldmediafestival à Hambourg. Cette œuvre courte qui traite de la présence des femmes à la Défense depuis 40 ans, est également de son cru. « Je progresse chaque jour dans ma fonction », conclut-elle fièrement. « Mais je ne suis pas seule. Une équipe de spécialistes me soutient dans cette création et sa mise en œuvre. Sans elle, un tel produit professionnel ne pourrait jamais voir le jour. »