-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Cordes et civières à Namur

Cordes et civières à Namur

Le Grimp Day, compétition de sauvetage par cordes, a rassemblé 14 pays dont le Brésil et le Canada dans le centre de Namur. De nombreuses équipes internationales aguerries au secourisme en milieu périlleux y concourraient ce samedi 8 juin 2013.

Organisée depuis 2006 par le Service Régional d'Incendie de la Ville de Namur, cette édition du Grimp Day mettait l'accent sur le sauvetage en milieu urbain. Comme de coutume, quelques hommes du Centre d'Entraînement des para-commandos de Marche-les-Dames prenaient part aux épreuves.

« Chaque équipe a sa technique propre dont certaines sortent du lot. Mais en tant qu'examinateur, je ne peux intervenir », relate Olivier Istace, pompier de Bruxelles dont le groupe a terminé troisième. Chacun d'eux comportait des sauveteurs mais également une victime et un évaluateur chargé d'en contrôler d'autres. « C'est l'occasion de voir comment les gens travaillent et c'est très instructif » déclare Jean-Paul Van Beersel, examinateur para-commando.

« Pour notre hobby, on vient expressément de Turnhout afin d'analyser les techniques utilisées. » Ces membres du club GOTA de spéléologie et sauvetage de l'extrême sont venus en spectateurs avertis.

Les murs et toits de la ville auxquels se hissaient les hommes ont capté les regards des promeneurs conquis. « J'assiste au sauvetage de quelqu'un. Très impressionnant », s'enthousiasme Lou Schon, une Luxembourgeoise venue flâner au marché.

Thierry Rose, employé des TEC de Namur déplore : « Dommage qu'il n'y ait aucune publicité parce que cela vaut la peine de les voir à l'œuvre. »