-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Black Blade réunit des pilotes d'hélicoptères de 14 nations

Black Blade réunit des pilotes d'hélicoptères de 14 nations

 

Du 14 au 30 novembre dernier, la Belgique a accueilli Black Blade, un exercice annuel exécuté depuis 10 ans. Des appareils et des pilotes d'hélicoptères venus de 14 pays se sont donc réunis à la base aérienne de Florennes. Objectif : harmoniser les procédures, tactiques et matériels des nations participantes.

« Black Blade est un exercice spécifiquement axé sur les hélicoptères : blade désigne une pale de rotor en anglais, explique le major Steven Boxberger, officier planning de l'exercice. « Le 10e exercice était organisé cette fois en Belgique. Son objectif consiste à affiner la collaboration internationale entre les différents types et unités d'hélicos. »

Black Blade a donc pris ses quartiers sur la base de la Force aérienne de Florennes. Tous les pilotes, dont ceux du 1er Wing de Beauvechain, y ont séjourné durant l'exercice, tout comme les troupes au sol des Special Forces Group et du 3 Bataillon Paras. Sur le tarmac, on comptait 13 appareils, dont cinq Agusta A-109, deux UH-1 et Black Hawk, un Caiman NH90 et un Cougar.

Les appareils et les troupes au sol sont appelés à travailler de concert. Des hélicoptères armés exécutent des missions de reconnaissance, de destruction de cibles, de protection d'hélicoptères de transport et de convois au sol. Des hélicoptères mi-lourds comme le Caiman ont été affectés au transport de matériel et de troupes. Les A-109 étaient, entre autres, prêts à exécuter des évacuations médicales.

La plupart de ces mouvements se sont tenus sur et au-dessus des terrains d'exercices militaires d'Arlon, de Marche-en-Famenne et d'Elsenborn, tandis que les vols à basse altitude étaient dirigés sur les Ardennes et la base de Florennes. Quelques opérations eurent lieu à proximité d'Arendonk et de Gierle.

Les exercices tels que Black Blade sont d'une grande importance pour la Composante Air. Dans les opérations à l'étranger, la Belgique collabore presque systématiquement avec ses alliés. Pour les pilotes d'hélicoptères aussi, il est important de bien comprendre la coopération internationale. « C'est là précisément que se situe le défi : chaque nation a ses habitudes, tactiques et procédures de vol », explique le major Boxberger. « Black Blade a pour but d'en harmoniser l'ensemble afin de faciliter cette collaboration. »