-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

#BGLTU : Grand départ du matériel logistique vers la Lituanie

#BGLTU : Grand départ du matériel logistique vers la Lituanie

 

Ce mercredi 18 janvier, le 18e Bataillon Logistique de Bourg Léopold procédait à l'envoi de quelques milliers de tonnes de matériel vers la Lituanie. La Belgique y assurera l'appui logistique du groupement tactique de l'OTAN en 2017, sous commandement allemand.

« Après deux mois de préparation intense, nous voilà au départ effectif du matériel », raconte le lieutenant-colonel Katrien D'Hert, chef de corps du 18e Bataillon Logistique, avec le sourire. « Tout le matériel, les conteneurs, les camions lourds et légers, les ambulances et dépanneuses proviennent de l'ensemble de la Défense et tout est opérationnel et paré pour la mission. Les hommes également, 101 exactement. Nous sommes fin prêts. »

La mission des logisticiens belges est d'appuyer le groupement tactique (battle group) déployé en Lituanie dès février 2017. Ils formeront une compagnie logistique avec quelque cent militaires belges et près d'une centaine de logisticiens étrangers, principalement allemands et néerlandais. Le battle group déployé en Lituanie (Battle Group Lithuania pour #BGLTU) est l'un des quatre battle groups déployés dans les pays d'Europe de l'Est par l'OTAN sous le nom Enhanced Forward Presence, à la demande de ces pays de renforcer leur sécurité.

Un des défis majeurs réside dans la multiculturalité. Sous commandement des Allemands et des Néerlandais, les logisticiens belges assureront l'appui logistique et auront ces mêmes collègues comme subalternes au sein de leur compagnie. Ils travailleront également avec des Lituaniens, des Norvégiens et, plus tard dans l'année, des Luxembourgeois.

« Le concept d'unité logistique multinationale intégrée existe déjà », explique le capitaine Jelle Neyt, commandant du détachement. « Ce sera cependant la première fois qu'il sera mis en application sur le terrain. Une compagnie multinationale, avec pour moitié des Belges et pour autre moitié des collègues de la coalition, est un défi très intéressant en matière de coopération. »

La logistique militaire belge sera engagée pendant toute la durée de cet engagement OTAN, à savoir près d'un an. Dans trois mois et demi, le 29e Bataillon Logistique de Grobbendonk prendra la relève pour ensuite céder la place au 4e Bataillon Logistique de Marche-en-Famenne puis aux Luxembourgeois, toujours avec le même matériel belge. Pour le chef de corps, « cette mission est un magnifique défi logistique. »