-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Analyse et renseignements pour les officiers maliens

Analyse et renseignements pour les officiers maliens

 

Depuis le lundi 28 novembre, Laurent enseigne les techniques d'analyse et de renseignements à un public assez large d'officiers maliens au camp militaire de Koulikoro. Au total, ce sont une dizaine de militaires qui, durant trois semaines, reçoivent les rudiments de l'intelligence et du renseignement.

« Les Maliens se sont rendus compte que sans l'intelligence ou le renseignement, il était impossible d'avoir une image exacte des possibilités et des intentions des groupes rebelles », explique le militaire belge. « Nous leur transmettons donc les outils qui permettent d'analyser les codes opérationnels et de conseiller le commandement. »

Le public est assez large : représentants de l'Armée de l'Air, de l'Armée de Terre, de la Gendarmerie ou encore de la Garde Nationale. « Bien qu'ils proviennent d'horizons différents, cela ne pose pas de problème », poursuit Laurent. « Au contraire, cela peut aider dans le cadre d'une enquête de police par exemple. En ce qui concerne la Garde Nationale, elle pourra dégager de meilleures solutions pour protéger les sites sensibles. »

L'interaction entre les Belges et les Maliens est grande. Esprit de synthèse et flexibilité sont les maîtres mots de la réussite de ces cours théoriques et pratiques. « Cela fait déjà plusieurs années que je suis instructeur et que je connais l'Afrique », précise-t-il. « L'ambiance est bonne, les horaires sont adaptés et je n'essaie pas de tout planifier comme on pourrait le faire en Belgique. Tous les cours sont donnés avec une suite logique pour avancer selon leur rythme. De cette manière, ce qui est acquis restera acquis. »